Accueil ⁄ Pour bien débuter

Pour bien débuter

Vous avez toujours eu envie de prendre plus de temps pour dessiner, mais depuis quelques temps vous avez pris la décision de vous y mettre un peu plus sérieusement: Finies les gribouilles, fini de rester dans son coin. C’est donc décidé; vous avez finalement pris votre courage à deux mains, et vous êtes prêt à passer à la vitesse supérieure. Ce qui vous a peut-être toujours ralenti, c’est que quelque part vous n’y avez jamais cru. Vous vous êtes peut-être toujours dit que le talent est inné, qu’il est favorisé par la génétique, qu’il est réservé aux autres (oui vous savez, vos petits camarades que vous regardiez dessiner avec envie au collège ou au lycée). Peut-être pensez-vous que vous n’avez aucun talent et que le dessin est réservé à l’élite.

 

Le talent…des autres

Le talent est-il inné ou s’acquiert-il avec l’expérience?

Prenez la question en elle-même. Pourquoi la plupart des débutants se posent-t-ils la question? pour ma part, la réponse est claire: dans le monde de l’humain moderne, où l’on cherche toujours la petite pilule magique qui nous permet de tout faire facilement et rapidement, il peut s’agir pour certains d’une excuse pour ne pas commencer, ou pour d’autres d’un complexe d’infériorité et d’un manque de confiance en eux. Même si vous avez une prédisposition dans un domaine, si vous ne travaillez pas régulièrement, vous n’arriverez à rien (à part à vous décourager). Dessiner 10 minutes par jour est le minimum conseillé. Et quand je dis dessiner, ce n’est pas forcément en tenant le crayon, mais en pratiquant les exercices spécifiques que je vous révèlerai au fur et à mesure des articles et vidéos. Cela peut être un moment d’observation, un travail de construction mentale, un exercice d’imagination… Je vais maintenant vous révéler l’un des plus grands secrets que le grand public ignore:

Ce n’est pas la main qui dessine, c’est le cerveau.

Je peux apprendre à un enfant à faire de jolis traits bien nets et droits, ce n’est pas pour autant qu’il pourra me dessiner un personnage. A contrario je peux apprendre à ce même enfant à dessiner un personnage, sans pour autant que les traits soient parfaits. Ce que je veux dire par là c’est que:

C’est votre esprit qui anime votre main: Sans réflexion préalable, vous réaliserez des dessins enfantins.

Et donc, le meilleur conseil que je peux vous donner à présent est:

Prenez le temps de réfléchir avant de vous pencher sur votre feuille et de dessiner.

Je sais, vous avez probablement pu voir sur youtube des dessinateurs professionnels qui attrapent leur crayon et qui vous dessinent un personnage super bien fait en moins de cinq minutes, ou lors d’un festival de bande dessinée, vous avez pu remarquer comment votre bédéka préféré vous dédicace votre album en deux-temps-trois-mouvements . Vous avez maintenant compris ce qui fait la différence entre un débutant et un expert… non? toujours pas? :) Les 3 différences majeures qui démarquent le débutant de l’expert sont:

  1. la rapidité de leur réflexion
  2. la visualisation en trois dimensions
  3. la confiance dans leur trait

Par conséquent:

  1. Plus vite on construira mentalement les formes, plus vite on dessinera.
  2. Mieux on visualisera les objets dans l’espace, et plus nos dessins seront réussis.
  3. Plus on passera de temps à entraîner sa main, et moins nos traits seront tremblants.

 Cependant, si vous n’avez pas beaucoup de temps à consacrer à la discipline, c’est tant mieux! Pourquoi? parce que le cerveau sature très vite quand il s’agit de réfléchir sur quelque chose de nouveau. C’est comme essayer un nouveau sport: on se fatigue vite, et en se levant le lendemain, c’est les courbatures assurées ;) . N’en faites pas trop au début: ça évitera de vous décourager ou de vous dégoûter si vous pensez que vos progrès ne se font pas assez vite.L’important au début reste quand même de:

  • se faire plaisir
  • accomplir quelque chose de personnel
  • communiquer des idées et des émotions (pour générer des idées n’hésitez pas à utiliser mon programme en ligne eurekaaa le générateur d’idées).
  • se détendre
  • prendre confiance en soi et s’ouvrir aux autres en partageant
  • être fier de ses progrès, même minimes
  • apprendre à observer le monde de façon différente
  • comprendre des choses dont vous ne vous seriez jamais douté
  • apprendre à être patient
  • apprendre à respecter son travail et celui des autres

Sans aller trop loin dans le cheminement (sinon vous allez me prendre pour un fou-fou :) ), je pense que le dessin est une activité riche, ludique et unique en son genre. Ce n’est ni une perte de temps, ni une activité de « rêveurs ». Ne laissez surtout pas les gens autour de vous (même des personnes proches) vous décourager. Apprendre le dessin, c’est aussi apprendre à recevoir les critiques. Lorsque quelqu’un vous critique, prenez son commentaire à bras ouverts surtout s’il est constructif(c’est à dire réfléchi et justifié). L’avis des autres est important pour faire évoluer son niveau de dessin. En conséquence:

« Apprenez à accepter la critique, et tirez les leçons d’un commentaire constructif »

Ne vous enfermez pas trop dans votre cercle familial: n’hésitez pas à demander un avis extérieur lorsque c’est possible car il est toujours difficile de prendre du recul sur son travail. Et rappelez-vous :

Le talent est surtout une histoire de motivation.

 

Imiter les autres

Dès notre naissance nous avons tous commencé par imiter ce qui nous entoure. Nos premiers modèles étaient nos parents. Nous imitions inlassablement ce qu’ils faisaient de bien (ou de moins bien), sans jamais pouvoir reproduire parfaitement ce que nous observions. Il en est de même pour le dessin: en tant que débutant, si nous voyons un dessin qui touche notre sensibilité, notre premier réflexe sera de le reproduire (pour ma part j’ai dû reproduire des albums entiers de mes auteurs préférés!). Pourtant, recopier un dessin n’est pas aussi efficace que reproduire ce que l’on voit dans la nature. Il existe plusieur raisons à cela. Imiter le style de quelqu’un d’autre:

  • un dessin constitue déjà une interprétation du réel. Copier un dessin revient à copier l’interprétation de quelqu’un d’autre: ceci ne vous aidera nullement à comprendre ce qui a été dessiné et encore moins à ce que pensait l’artiste.
  • ne fera jamais de vous un artiste authentique
  • ne vous aidera aucunement dans la recherche de votre propre style
  • vous frustrera plus qu’autre chose lorsque vous essaierez de dessiner d’imagination
  • ne vous permettra pas de comprendre les étapes d’un dessin réussi

Au début il est donc toujours préférable: d’apprendre les bases académiques du dessin. 

 

Les outils

Haaaaaaaaa! les outils.

Combien de fois j’ai dû me demander quelle était la technique de mes artistes préférés, quels outils ils utilisaient, quel papier, quelle table, à quelle température ambiante il travaillaient, quelles céréales ils mangeaient le matin, quelle était la couleur de leur chat noir? blah blah blah blah. Je sais maintenant une chose que l’on me répétait souvent mais que je n’ai pas voulu entendre pendant très longtemps:

L’outil ne fait pas l’artiste.

Une petite phrase qui en dit long., croyez-moi sur parole. Vous n’avez besoin que de trois outils pour commencer:

  • un crayon HB en bois (et son taille crayon)
  • une feuille de papier A4
  • un support spacieux, solide et confortable

Considérez que ce conseil vaut pour les 2 prochaines années. Si vous avez réellement envie d’apprendre à dessiner correctement et sans vous voiler la face, il n’y a que ça de vrai. Evidemment, ce n’est pas très grave si de temps à autre vous changez de médias, durant cette période. L’essentiel est que vous preniez du plaisir à le faire, mais gardez en tête que le crayon est l’outil de prédilection pour s’améliorer en dessin.

Les 2 premières années, il est préférable de dessiner 90% de son temps avec un crayon HB.

J’en vois déjà certains me demander: « et la gomme? « . Je vous conseille de n’utiliser la gomme que si vous passez beaucoup de temps sur un dessin, et simplement pour effacer certains petits détails. Ne gommez pas tout votre dessin. Prenez plutôt une nouvelle feuille et recommencez. Je sais ce que certains me diront: « il faut penser à nos amis les arbres »; cependant, faites-moi confiance sur ce point: c’est d’autant plus néfaste pour l’environnement de consommer des gommes.

Préférez les feuilles minces quand vous débutez.

Le papier machine (feuille d’imprimante), fera très bien l’affaire au tout début. (Voir mon article quel papier choisir) Concernant votre table à dessin: si c’est votre bureau, faites un maximum de place dessus, même plus qu’il n’en faut au premier abord:

Pour être confortable sur votre table à dessin, laissez-vous une surface vide correspondant à 8 feuilles A4, minimum.

Cet espace vous permettra de poser vos coudes et tourner la feuille quand bon vous semble. Sans oublier que plus on a de place, et plus on est motivé à travailler (remarquez que ça ne vaut pas que pour le dessin).

 

L’environnement

Si vous êtes à la maison, mettez en veille votre téléphone mobile, isolez-vous si vous n’êtes pas tout seul. Fermez la porte, et si vous êtes encore chez papa et maman, mettez un petit écriteau: « ne pas déranger SVP: je dessine des super trucs! » ou « ne pas déranger SVP, artiste en formation », ou tout ce que bon vous semblera  :) Mieux vaut avoir un maximum de lumière: une lampe de bureau (minimum 25W) + une lampe de plafond (minimum 100W). Tournez votre lampe de bureau de façon à ce qu’elle ne projette pas l’ombre de votre main sur le dessin. La couleur de la lumière n’a aucune importance si vous dessinez au crayon (elle en aura plus pour utiliser des couleurs). Si vous souhaitez utiliser la lumière directe du soleil, préférez la faire passer à travers un rideau blanc pour la diffuser légèrement (un drap blanc fera bien l’affaire). Préférez travailler avec le soleil venant d’en face, surtout si vous n’avez rien pour le diffuser. Si le temps est nuageux mais lumineux, c’est un temps idéal pour dessiner: pas besoin de lumière artificielle! Investissez dans une bonne chaise de bureau à roulettes. On n’imagine pas la répercussion que cela peut avoir sur nos dessins. D’où l’expression que je viens d’inventer:

« A Fesses bien installées, dessinateur fortuné »  ;)

 

Que dessiner en premier?

Vous ne savez pas quoi dessiner, et bien sûr, vous avez une ENORME envie de commencer par des objets complexes pour en mettre plein la vue.  Halte-là! c’est une très mauvaise idée.

Le mieux est de commencer par dessiner des objets simples et en perspective. Encore faut-il savoir ce qu’est une perspective, par conséquent:

Avant de dessiner quoi que ce soit, vous devez savoir dessiner un cube en perspective.

C’est bien joli, Pit, mais je sais déjà dessiner un cube en perspective… Ah oui? si c’est le cas vous devriez savoir:

  • tracer une ligne d’horizon (ligne du niveau de l’oeil)
  • placer correctement votre (vos) point(s) de fuite
  • construire un cube en plongée et contre-plongée
  • placer une sphère dans ce cube (et tout autre forme géométrique simple).
  • savoir dessiner une courbe sur un plan dans n’importe quelle perspective.

Il s’agit du sujet que je traite dans mon premier guide: mini-guide pour apprendre la perspective que vous recevez au moment de vous abonner à la newsletter du blog.

Après avoir lu ce mini-guide et après avoir pratiqué un minimum vous pourrez passer à des objets plus complexes.

Pour le reste, je vous invite à fouiller les articles et les vidéos du site.

Quelques derniers conseils:

Prenez votre temps. Traitez votre dessin comme si c’était une petite partie de vous!

Le plus dur est de ne pas s’en demander trop au début et de dessiner régulièrement les premiers mois.

Le piège est de trop vouloir que ce soit parfait d’entrée de jeu: ce n’est pas productif. Si vous êtes trop perfectionniste et que vos premiers dessins vous dégoûtent, vous risquez d’abandonner rapidement. Vos dessins ne seront certainement jamais parfaits à vos yeux, il faut s’y faire, c’est normal: on peut s’appuyer sur ce phénomène pour nous aider à progresser et repousser toujours plus loin nos limites.

Dans tous les cas:

Ne sautez pas les étapes sinon vous vous découragerez en un rien de temps. (en l’espace de 7 ans, j’ai failli abandonner au moins une bonne vingtaine de fois)

Si vous n’avez pas encore de matériel, vous pouvez vous inspirer des fournitures de dessin que j’utilise en cliquant ici.

Si vous voulez commencer à lire un article débutant, faites un tour par là.

Si vous aimeriez apprendre les bases du dessin sans vous prendre la tête dans des livres, mes formations pourraient éventuellement vous intéresser car elles sont très complètes, bien moins chères et toutes aussi efficaces que des cours de dessin particuliers: le gros avantage est que je peux vous coacher par mail 7 jours sur 7, répondre aux problèmes qui vous sont propres et faire des corrections directement sur vos dessins.

Si vous souhaitez faire vos premiers pas en digital painting (peinture numérique sur tablette graphique), allez voir par là.

 

N’hésitez pas à commenter les articles et à poser vos questions, ce blog est fait pour ça. ^^

à vos crayons.

-Pit-