Comment dessiner d’imagination?

Comment dessiner d’imagination?

Ca y est, vous avez décidé de passer aux choses sérieuses depuis peu. Après avoir copié des tonnes et des tonnes de dessins, de photos, et même des modèles d’après nature, vous vous sentez prêt à dessiner d’imagination et à montrer au monde le fruit de votre dur labeur.

  Vous attrapez avec fierté votre plus beau crayon HB et une jolie feuille A4 avec une légère granulation. Vous êtes confortablement assis sur votre chaise, dorénavant en position de combat, vous vous mettez à crayonner erratiquement de gauche et de droite. Cependant, plus vous avancez dans votre création, et plus vous sentez un malaise vous envahir. Vous prenez alors un peu plus de recul au dessus de votre croquis et vous vous apercevez avec terreur que vous dessinez comme…. un enfant !

Vous qui recopiez pourtant à la perfection vos héros préférés, ou qui avez passé un temps impensable à reproduire les modèles les plus difficiles en un temps qui en ferait rougir plus d’un…

Comment est-ce possible ? Ne seriez-vous pas au final qu’une machine à copier?

Rassurez-vous, je pense sincèrement que 99% des artistes sont passés par là, si ce n’est pas 100%.

La raison de cette différence est simple, le dessin d’observation et le dessin d’imagination ne font pas intervenir les mêmes parties du cerveau. Il s’agit de deux activités cérébrales totalement différentes. (Attention je ne parle pas du geste en lui même, mais des processus d’intégration et des processus mentaux qui interviennent juste avant de tracer un trait.)


Pourquoi une telle différence?

« Le dessin reste du dessin » pourraient dire certains, comme d’autres pourraient répliquer d’une façon toute aussi irréfléchie: « c’est la main qui dessine, pas la tête ». Pourtant, tous vos schémas moteurs sont bien originaires de certains réseaux synaptiques de votre cerveau, et les gestes du dessin en font partie. La main n’est qu’une actrice, un simple outil au bout de la chaîne motrice. Le cerveau est le chef de projet : c’est lui qui planifie chaque geste. Sans vous faire un cours de neuroanatomie qui vous barberait certainement autant que moi (on est ici pour dessiner par pour philosopher, nom d’un chien! ;) ), je tiens à vous faire comprendre ceci : le cerveau va piocher dans différents réseaux de neurones selon que vous dessinez d’imagination ou d’observation ; les informations ne transitent pas de la même façon selon l’un ou l’autre.

Pour vous expliquer le plus simplement possible, j’aurais tendance à mettre en avant quatre grandes notions qui viennent différencier le dessin d’imagination du dessin d’après modèle :

  • La compréhension
  • La visualisation en trois dimensions
  • La mémoire visuelle
  • L’imagination

 

La compréhension du monde réel

Il faut être assez curieux pour comprendre ce qui nous entoure. Certains individus, selon leurs capacités intellectuelles, leur éducation et leur expérience pourront traverser la vie sans trop réfléchir sur le pourquoi et le comment. La curiosité n’est pas un vilain défaut lorsqu’on veut comprendre les rouages et les mécanismes de l’environnement qui anime notre quotidien. Un artiste curieux aura bien plus de chances d’étonner le public qu’un artiste passif qui reste dans sa zone de confort et qui ne fait pas l’effort d’apprendre de nouvelles choses.

Pour vous aider, voici les questions qu’on peut se poser lorsqu’on est observateur et curieux:

  • la nature: en quelle matière est fait l’objet ? de quoi est-il constitué ? Ressemble-t-il à quelque chose que je connais déjà ? Puis-je le comparer à quelque chose que j’ai déjà observé ? quelle est sa structure interne et externe ? Quelle est son histoire ? S’il s’agit d’un objet vivant : comment est-il animé ? Que me rappelle-t-il lorsqu’il est en mouvement? Est-il constitué d’un squelette ou est-il simplement animé par des tissus contractiles ? Quel genre de comportement a-t-il ? Etc…
  • La fonction: quel utilité a cet objet ? Fait-il partie d’un système complexe? Quel rôle a-t-il dans ce système ? Quels sont les autres objets du système qui ne pourraient pas fonctionner sans lui ? Etc…
  • La perspective: s’agit-il d’une perspective à un, deux ou trois points de fuite ? Quelle est la hauteur de la ligne de vision ? A quelle distance se tient-on de l’objet ? L’objet a-t-il une perspective similaire à un autre objet de la scène Etc…
  • La lumière : s’agit-il d’une lumière directionnelle ? Ponctuelle ? Colorée ? Artificielle ? Naturelle ? Quelle est sa taille par rapport à l’objet? Est-elle dure ou diffuse? Dans le cas où elle serait naturelle, à quelle heure intervient-elle ? Etc…
  • La géométrie : l’objet ressemble-t-il à un design que j’ai déjà pu observer par le passé ? Ou bien à d’autres objets de la même catégorie ? Ou alors à d’autres objets inertes ou vivants qui n’ont à priori rien à voir ? Quelles sont les formes géométriques primaires qui résument le mieux l’objet ? L’objet a t-il un design plutôt organique ou cubique ? Etc…

 

 

 

La visualisation en trois dimensions

En d’autres termes, c’est la projection mentale de ce que l’on veut dessiner dans un monde en trois dimensions. C’est une activité très difficile et qui s’acquiert avec pas mal d’efforts et d’expérience.

Projeter mentalement un dessin, c’est un peu comme jouer aux échecs, plus on est compétent dans cette activité, et plus on est capable d’anticiper un maximum de coups à l’avance. Ce qui signifie que l’on sait où on va avant de poser chaque trait. Rappelez-vous de ce point. Les activités et compétences qui peuvent grandement aider la visualisation en 3D sont :

  • l’acquis des bases de la perspective: si vous êtes abonnés au blog, vous allez recevoir mon mini-guide sous peu ;)
  • la modélisation 3D : installer par exemple google sketchup (logiciel gratuit) sur votre ordinateur et amusez-vous à construire des formes simples et à faire bouger la caméra à votre guise. A force de voir bouger des objets en trois dimensions, vous pourrez de mieux en mieux reproduire les perspectives que vous voulez utiliser dans votre dessin.
  • La sculpture : cette activité développe fortement la visualisation en trois dimensions. Construire étape par étape une création en volume entraîne le cerveau à représenter et à manipuler les formes à sa guise. Le gros avantage de la sculpture, est que vous aurez une meilleure compréhension des volumes, étant donné que c’est vous qui aurez construit votre œuvre du début à la fin. Si vous n’avez pas la place pour faire de la vraie sculpture, voici un exemple de bonne pâte à sculpter utilisée dans certaines grandes écoles d’arts. Si vous n’avez pas la place, il existe de très bons logiciel comme Sculptris (gratuit). Essayez, vous risquez de vous amuser. Pour info, j’utilise la version 4R3 du logiciel Zbrush (payant). J’utilise Zbrush depuis longtemps, mais j’avoue qu’il est un peu complexe au départ.

Voici un exercice qui vous fera travailler la projection mentale :

  1. Sculptez ce que vous voulez, une tête, un personnage, avec des formes assez marquées et reconnaissables, mais relativement simples.
  2. Faites le tourner devant vous sous tous les angles pendant environ 5 minutes. Efforcez-vous d’aller doucement et observez-le sous toutes les coutures. Prenez le temps de distinguer les proportions, la géométrie, le design (aussi simple soit-il).
  3.  Maintenant, essayez de le dessiner sous un angle précis sans le regarder (ne trichez pas, ça ne sert à rien). Dessinez ce qui vous vient, n’ayez pas peur de l’échec, car vous échouerez sur les premiers essais, croyez-moi. Cet exercice allie mémoire visuelle et projection mentale. En réalité, tout ce dont vous ne vous souvenez plus, votre cerveau tentera de le reconstruire par lui-même, avec plus ou moins de précision. N’abandonnez pas. Si l’objet est trop difficile à visualiser, changez-le. Vous n’êtes pas obligé de prendre une de vos sculptures pour notre exercice, mais il est toujours difficile de trouver des objets intéressants et peu complexes. Tandis que si vous sculptez un petit personnage ou un visage simple, vous prendrez plus de plaisir à le dessiner que s’il s’agit d’un objet aléatoire et sans intérêt.

Cet exercice nécessite énormément de concentration, prenez votre temps encore une fois! Éloignez les activités parasites comme votre téléphone portable, votre petit frère ou votre petite sœur (huhu ;) ) et j’en passe…

 

 

 

La mémoire visuelle

Il s’agit de votre bibliothèque d’images internes engrangées avec le temps. Il est indispensable d’être observateur, ou de se forcer à l’être, et ceci quotidiennement. On peut se discipliner pour devenir curieux et observateur. N’observez pas que ce qui vous intéresse. Sortez de vos domaines de prédilection, et de façon générale soyez attentif aux formes globales plutôt qu’aux détails.

L’exercice précédent est très bon pour la mémoire visuelle.

Vous pouvez également utiliser l’exercice décrit dans cet article sur la mémoire visuelle.

Pour retenir une image ou une scène visuelle à moyen et long terme, rien de tel que :

  • de la comprendre (tous les points cités précédemment)
  • de l’observer au moins 5 à 10 minutes par jour pendant plusieurs semaines

Moi qui suis un grand fan du « Seigneur des Anneaux », j’ai pu remarquer qu’à force de revisionner la saga encore et encore, je prends connaissance de toujours plus de petits détails que je ne voyais pas les premières fois où je passais les films. Tout ça pour dire que lorsqu’on connaît vraiment une image, on est capable de la décortiquer dans les moindres détails sans trop d’effort. Lorsqu’on apprend des choses sur une image, c’est qu’on ne la connaît pas suffisamment pour la dessiner dans les détails, ni plus ni moins. Ce qui fait que je ne sais toujours pas dessiner Gollum d’imagination (encore trop approximatif… mais un jour viendra où je pourrais le dessiner sous tous les angles: il faudrait que je fasse des arrêts sur image pour marquer un peu plus ma rétine ;) ).

Encore un exercice qui peut vous servir :

  1. Observez un objet 5 minutes
  2. Fermez les yeux
  3. imaginez-vous en train de dessiner cet objet sur une feuille trait par trait, étape par étape : plus vous parvenez à imaginer vos traits et à les conserver dans votre esprit au fur et à mesure que vous dessinez intérieurement, plus votre mémoire à court terme est améliorée, ce qui est toujours mieux qu’une mémoire de poisson rouge qui ne permet pas de visualiser un trait plus d’une seconde ;) .
  4. Dessinez à présent sur votre feuille ce que vous avez visualisé dans votre tête.

Cet exercice est utilisé également par les sportifs de haut niveau, et notamment par les gymnastes avant d’effectuer des figures acrobatiques complexes : ils visualisent et anticipent du mieux possible les sensations physiques qu’ils devraient ressentir pendant l’effort, afin de réaliser au mieux leurs gestes techniques. C’est exactement pareil pour nous avant de dessiner, mieux vaut projeter ce que l’on va faire avant de se lancer à l’aveuglette.

 

 

 

 

L’imagination

L’imagination est étroitement liée à l’inspiration. C’est en fait la façon dont on mixe notre bibliothèque visuelle interne avec les éléments du réel. On ne peut jamais vraiment créer quelque chose de parfaitement original. C’est mère nature qui guide notre imagination du début à la fin. Nous ne faisons que mélanger les éléments du réel à l’intérieur de notre esprit. Plus l’on est capable de mixer des concepts complexes, plus notre imagination est puissante. Si notre bibliothèque interne d’images (issue de notre mémoire visuelle à moyen et long terme) est bien fournie, il sera d’autant plus facile de les fusionner avec des références photos existantes ou un modèle d’après nature.

Demandez à un architecte de construire un building solide. Ce sera bien plus facile pour lui de construire le bâtiment de ses propres mains (même si en soi, c’est la compétence de l’ouvrier), que pour un individu lambda qui n’y connaît rien dans le domaine.

 

Pour conclure

Gardez bien en tête que le dessin d’imagination peut être le stade final d’aboutissement d’un artiste. Bien sûr, on peut toujours s’aider de références photos lorsqu’on crée une illustration (d’ailleurs je le recommande fortement). Cependant, il est toujours bien d’essayer d’observer, de comprendre le fonctionnement des objets et des êtres vivants qui nous entourent. On peut améliorer son dessin rien qu’en étant observateur, sans dessiner un seul trait, simplement en entraînant son cerveau à analyser un visuel.

Donc ce n’est pas parce que vous n’avez pas de carnet de croquis sur vous, qu’il n’est pas utile d’observer, bien au contraire. Habituez-vous à observer et à comprendre ce qui vous entoure. Intéressez-vous à tout. Aucune petite pilule miracle ne réfléchira, ne sera attentive et ne prendra du temps pour observer à votre place ;) .

  Si vous préférez vous en tenir au dessin d’observation (dessin « passif », comme je l’appelle), c’est tant mieux pour vous, l’essentiel est de se faire plaisir en dessinant. A l’inverse, réaliser ses propres illustrations, avec ses propres idées, son propre style est une tâche difficile, qui prend des années; il faudra s’armer de patience car apprendre à dessiner c’est aussi apprendre à imaginer.

Je suis actuellement en train d’écrire un guide sur la créativité artistique. Ce livre me prend beaucoup de mon temps libre, et ne verra certainement pas le jour avant l’été 2013. Il sera dédié à faciliter la tâche à l’artiste, dans la recherche de ses propres idées de dessin. Avec ce livre en votre possession vous ne pourrez plus être à cours d’idée. Patience donc! ;)

article à lire de toute urgence >>> comment encrer ses dessins

Partager cet article
être averti des nouveautés

Réponses à Comment dessiner d’imagination?

  1. David Braka dit :

    Article très complet pit, effectivement le dessin d’observation et le dessin d’imagination n’ont rien à voir… Personnellement c’est une de mes limites (passagère j’espère :D), car je suis (il parait :p) très bon en dessin d’observation mais pas encore au point en dessin d’imagination. C’est exactement la même chose en peinture si ce n’est plus difficile car cette fois-ci les couleurs viennent s’ajouter aux éléments précédemment cité !

    A bientôt,

    David.

    • Pit dit :

      Peindre d’imagination « from scratch » avec des techniques traditionnelles (commme l’huile ou l’acrylique) sans crayonné au préalable, voilà un défi incroyable à relever. Il faut s’appeler Ashley Wood ;) . Personnellement j’en suis bien incapable ;p . Pour les croquis d’imagination c’est une toute autre histoire.

  2. Thomas dit :

    Super ! Merci pour cette aide qui va m’être et être utile à beaucoup de personne je pense.
    Merci encore :)

  3. Marie dit :

    Haha! Merci beaucoup,c’est très intéressant et super bien expliqué. Je vais m’entraîner de ce pas :p. Merci encore :)

    • Pit dit :

      Pas de problème Marie, c’est les autres qui devraient te remercier pour m’avoir encouragé à écrire sur le sujet. ;)

  4. valérie dit :

    Merci pour cet article, ton site est une mine d’or pour ma part, j’essaie beaucoup de mémoriser des éléments, personnages pour dessiner certes c’est moins beaucou que quand je recopie un visage mais au fur et à mur il y a du progrès par rapport au début quand j’ai commencé.

    • Pit dit :

      De rien Valérie. N’hésite pas à m’envoyer tes dessins, je suis toujours curieux de voir les progrès de mes internautes. ;)

  5. Frédéric dit :

    belle idée que ce blog !

  6. Charline dit :

    Bonjour Pit, je ne sais pas si tu lira et répondra à mon long message mais cela vaut le coup d’essayer car j’ai vu ton portfolio et lu tes articles et je suis très admirative.
    Alors voilà, je m’appelle Charline et j’ai 15 ans, je rentre à ma troisième 4e, deux redoublements du à mes problèmes psychologiques. Mon rêve depuis très longtemps est de devenir une animatrice comme chez Disney par exemple… Bon l’exemple est un peu hors de portée mais j’avoue ne pas avoir beaucoup de studio qui sont restés un peu dans l’animation classique sous la main, bref.
    Je suis extrêmement admirative du dessin ça fait 3 ans que j’ai des périodes mais à chaque fois elles n’ont durés que deux semaines à cause d’un coup de démotivation totale… Ça doit faire la dixième fois à ce jour et j’en ai vraiment marre! Car plus le temps avance et plus mon rêve devient innaccessible… Car mon rêve est d’entré dans une école comme les Gobelins, et là-bas, il y a souvent une limite d’âge… Enfin je suis tellement accrochée à mon but que je n’y vois que du négatif: Si je ne progresse pas? Si je ne dessinais que par observation et que je n’arriverai jamais à faire sans modèle? Si je n’arrivais à dessiner que tel choses précises et n’aurait aucune imagination?
    Quand je vais sur un site sur Deviantart, je suis bouche bée devant tans de fabuleux dessin, souvent je vois des « improvement meme » des dessins qui regroupent quelques dessins de l’auteur au fil de ses âges, et certains ont même des dons de Dieux… Mais aussi, la majorité je me rends compte qu’elle ne s’arrête qu’à un style (dans le sens où ils ne dessinent que des personnages et rien d’autre par exemple), et ça me fait peur.
    Je vois des gens apprendre en 2 ans (les dieux), d’autres en 20 ans, sauf que moi je n’ai aucun talent à mon dessin et quant on ajoute mes gros problèmes psychologiques et le gros manque de concentration qui va avec… J’explose, littéralement, il m’est même arrivé de pleurer. (je sais je prends ça trop à coeur xD) J’ai une superbe image dans ma tête dans ces moment là mais rien n’y fait, c’est affreux.
    Ce qui me fait peur en fait quand je lis les articles ou les forums sur ceux qui demandent comment dessiner c’est qu’on reponds toujours : Dessine que des personnages, voir Dessine une chaise, ou encore Sors de chez toi et dessine un lieu ou un arbre… Sauf que voilà si je dessine que des personnages j’ai peur de ne savoir dessiner que ça, si je dessine que des chaises ou des vases j’ai peur de ne jamais progresser, pareil si je sors dehors… Sachant qu’en plus je suis très renfermée sur moi même et me voit mal sortir prendre l’air, m’assoir sur un banc et me mettre à dessiner une maison… Alles je panique.
    Penses-tu que j’ai des possibilités de réaliser mon rêve sachant que j’ai commencé plutôt tard pour un rêve comme le miens?
    Qu’elle est la solution pour diversifier le plus le dessin pour atteindre un jour un style très varié comme ceux qui entrent à Gobelins par exemple?
    Par exemple toi, quel a était ton chemin dans ce domaine là? Est’ce que tu ne dessinais que des portes (par exemple) pour ensuite… Enfin je sais pas trop…
    Pour l’instant mon idée est de varié tout : Recopiage de dessin, photos de paysages/villes, portrait de photo, dessiner des personnages moches de tête, dessiner des maisons de gamins de 6 ans moches en tête, ou au pire sortir de chez moi pour dessiner l’escalier ou la chaise du jardin…
    Mais j’ai peur de me décourager de tout mélanger que certains trucs comme dessiner à partir de photo ne m’aide pas et que je stagne et blablabla et RAAAH!!!
    Plus je réfléchis plus je me dis que c’est hors de moi, que je suis pas du tout faite pour dessiner, et ça me déprime vraiment.
    Même quand je lis des forums avec leurs morales de fin super phylosophiques ça ne m’encourage pas, je suis à bout… T_T
    Je pense donc m’orienter vers l’infographie à image de synthèse pour rester dans le domaine de l’animation et des jeux vidéos mais même j’ai peur de pas avoir assez de bases en dessin ou de ne pas savoir quoi faire pour pouvoir plus tard intégrer une école d’infographie pire de ne pas être créative, alors dans tous les cas!!!
    Voilà désolé du pavé je prends cela un peu trop à coeur et je finis par raconter ma vie -_-
    Enfin bref ça m’aiderait peut-être beaucoup qu’on me réponde sinon ce n’est pas grave. ^^

    • Pit dit :

      Bonjour Charline,

      Tout d’abord j’ai l’impression que tu es une fille qui a l’air très mature pour son âge aux vues de ton discours et malgré tes problèmes de concentration.
      Je ne sais pas de quel ordre sont tes troubles psychologiques, mais il est vrai que le dessin nécessite pas mal de concentration et d’attention, ce qui ne veut pas dire pour autant que les métiers du dessin ne sont pas fait pour toi.
      Combien de temps arrives-tu à te concentrer pour avoir un ordre d’idée? j’imagine que cela doit dépendre de ton état émotionnel et de la fatigue du moment…
      Tu sais quand j’avais 15 ans, je ne savais rien dessiner. Je dessinais comme un enfant de 4 ans, tu pourrais demander à mon grand frère qui lui avait bien plus de talent inné et de compréhension de la perspective (il a un esprit très mathématique alors que moi pas du tout).

      Ce que je peux te conseiller, c’est d’avoir une idée plus précise de ce que tu veux faire dans le dessin plus tard. Voici un site qui peut t’aider pour te faire une idée: http://www.lesmetiersdudessin.fr/ . Animateur 2D est un métier en voie de disparition (comme tu as pû remarquer, les films d’animation 3D bourgeonnent de nos jours), peut-être que le métier de concept designer, de storyboarder ou d’illustratrice te conviendrait mieux. Mais si la 3D t’emballe plus, c’est tant mieux, car les compétences en images de synthèse sont de plus en plus demandées.

      Deuxième chose que je peux te conseiller, c’est d’apprendre à vaincre ta peur de l’échec. Tu échoueras quelquefois dans la vie, sois en sûre. C’est ce qui nous renforce, c’est ce qui fait de nous ce que nous sommes dans la vie. On appelle ça l’expérience. Je sais que le monde des adolescents est un monde sans pitié, et de te savoir si passionnée par le dessin me ravis, car à ton âge j’étais bien loin de savoir ce que je voulais faire comme métier. Vois l’apprentissage du dessin comme une suite d’échecs, car soyons franc, c’est loin d’être l’activité la plus simple qui existe. Peut-être qu’un peu de sophrologie ne te ferai pas de mal, tu devrais en parler à ton médecin (ou à ton psychologue si tu es suivie). Si tu parviens à contrôler un peu plus tes émotions, tu seras plus calme et apaisée dans tes activités.

      Un troisième conseil qui vaut de l’or: laisse toi le temps d’apprendre et arrête de te comparer aux autres. Les images que tu vois par exemple sur des sites comme deviantart viennent de personnes qui ont le double de ton âge bien souvent et qui passent leur temps à ça au niveau professionnel (c’est leur métier!). Il n’y a aucun complexe à partir de zéro, c’est tout à fait normal. Quelle réaction crois-tu que j’ai eu à 24 ans lorsque j’ai commencé à prendre le dessin un peu plus au sérieux? j’étais mort de peur, et s’il y a bien quelqu’un qui avait peur de l’échec c’était bien moi! aujourd’hui j’avance à mon rythme sans complexe, sans écouter les personnes jalouses et qui voudraient me tirer vers le bas, sans avoir peur du regard ou du jugement des autres. Lorsque tu te seras détachée du regard des autres, ta vie en sera bien meilleure à mon avis. Laisse toi le temps, et évite de t’inquiéter pour des détails. Fais ce que tu as à faire, vis ce que tu as à vivre, donne ce que tu as à donner. Les gens passionnés sont rares. La passion est un privilège, un trésor! prends-en bien soin. Ta passion te rendra triste à des moments, mais tu auras toujours des hauts et des bas comme tout bon artiste qui se respecte. Les artistes que tu vois sur internet ont tous eu des doutes, des fluctuations de motivation. Nous sommes humains après tout. ;)

      Ensuite, pour répondre à tes questions:

      Penses-tu que j’ai des possibilités de réaliser mon rêve sachant que j’ai commencé plutôt tard pour un rêve comme le miens?

      Difficile de te dire ça vu que je ne te connais pas assez, et d’ailleurs qui suis-je pour juger de ce que tu es capable de faire et de ne pas faire? Ce dont je suis sûr c’est qu’avec la force de la passion et la motivation on peut tout faire. Si tu n’essaies pas, tu ne sauras jamais. Donc fonce, et n’anticipe pas l’échec. Vois le comme un ami qui te montre le chemin à ne pas prendre.

      Qu’elle est la solution pour diversifier le plus le dessin pour atteindre un jour un style très varié comme ceux qui entrent à Gobelins par exemple?

      Si tu comprends et maîtrise la perspective, tu peux tout dessiner. Après ce n’est qu’une question de forme et de mécanique. Donc bosse à fond la perspective, et fais-toi plaisir. Prend le temps de ressentir le plaisir de dessiner, et ne vois pas certains objets comme une corvée à dessiner. Dessine tout ce que tu vois à partir du moment où tu comprends ce que tu dessines (c’est vraiment important). Ne fais pas des dessins à la chaîne, en pensant que la quantité compte. Ce qui compte le plus en dessin, c’est la compréhension que tu as du monde qui t’entoure. Bien sûr le dessin de personnage est important, car c’est à travers les personnages qu’on raconte des histoires. Si tu veux entrer aux Gobelins il va falloir montrer que tu es assez complète en tant que dessinatrice, mais rien ne t’empêche de te spécialiser un peu dans le dessin de paysage ou d’animaux par exemple.

      Par exemple toi, quel a était ton chemin dans ce domaine là?

      Je suis un autodidacte. J’ai appris dans des livres et sur internet (à l’époque où internet n’était pas aussi vaste que maintenant). Je n’ai jamais fait d’école car je n’avais pas les moyens. Ce qui m’a sauvé est ma motivation, mon désir de toujours évoluer et mon autonomie au travail.

      J’espère que ça t’aide. ^^
      Courage Charline.

      • Charline dit :

        Rebonjour, et merci infiniment de m’avoir répondu. Pour une fois je peux enfin lire une réponse aussi complète et bien écrite, ça me réchauffe le coeur.
        Je pense que je vais essayer de m’améliorer sur la perspéctive et essayer le plus de me diversifier dans le dessin, en commençant par le réel (dehors, les photos ou des objets) et peut-être espérer me trouver un style plus après.
        Sinon oui je me suis rendue compte que l’animation 2D était en voie de disparition et je comptais me tourner donc sur ces genres de métier. L’animation 3D m’interesse aussi beaucoup même si ça n’est pas la même chose mais ça je ne vois même pas comment apprendre. :/
        Ton message m’a remotivée et je vais tout faire pour m’accrocher, sans en abuser.. Je pense que commencer petit pour me mettre dans le moule sera mieux pour moi… Et qui sait c’est peut-être cette passion qui me fera un déclic sur quelques un de mes problèmes, j’ai plus qu’à faire sauter mes blocâges à la dynamite! >< Enfil, sans trop demander non plus. Mais surtout je vais essayer s'apprendre à être bien plus curieuse sur le monde et à prendre le plus de plaisir même sur les mochetés que je fais, car le principal c'est d'y prendre plaisir.
        Voilà merci beaucoup d'avoir consacré du temps à me répondre, donc vais pas trop m'étaler sur le sujet. Donc je te dis bonne journée, encore merci, et je vais continuer de suivre et de relire ton blog qui est vraiment très interessant! :)

  7. Pit dit :

    Je suis content d’avoir pu t’aider Charline. ;)
    Si tu as des questions sur les articles, n’hésite pas à les poser.

    à très vite.

  8. Rémi dit :

    Merci!Grace a cet Article j’ai pu commencer a faire mes propres créations et je dit BIG UP! pour ce merveilleux blog qui est très enrichissant.
    MERCI ENCORE PIT!! =D

  9. jade dit :

    c’est tout moi ! je dessine à la perfection avec un modéle mais seule , c’est le drame ! x)

  10. Najah dit :

    Salut Pit!
    Je lisais les commentaires et j’ai découvert celui de Charline. Ces questions étaient parfois identiques aux miennes. Je me demandais comment augmenter la motivation. Quand je rentre de cours, je n’ai pas forcément la motivation d’avancer en dessin et après, le week end j’ai envie d’aller voir des amis. De plus n’ayant pas l’inspiration je ne sais que faire :/ Bref, j’ai un grand besoin d’aide!

    • Pit dit :

      Salut Najah,

      Je pense que tu n’as pas le choix:
      Il va falloir débloquer un peu de temps dans tes week-end pour dessiner. C’est bien de voir ses amis, mais il y a quelques petits sacrifices à faire pour progresser en dessin. SI tu en as vraiment envie, tu te donneras le temps pour dessiner.

  11. Najah dit :

    Oui enfaite j’ai pu trouvé le temps ! :) En plus mes cours d’art plastiques offrent une plus grande place aux dessins. Ton site me motive énormément. A chaque fois que je le lis j’ai envie de dessiner !

  12. Circée dit :

    Bonjour,
    Juste un grand merci pour cet article, ô combien réconfortant car j’étais de plus en plus angoissée voire meme déprimée à l’idée de n’être qu’une « copieuse » !! et plus généralement, merci pour ce blog enrichissant, merci de cette générosité !!
    Cordialement,

    • Pit dit :

      Salut Circée.

      Nous commençons tous par copier ou imiter depuis notre tout jeune âge.
      C’est tout à fait normal.
      Après c’est à nous de faire l’effort de sortir de notre périmètre de confort et de prendre quelques risques et passer par des phases d’échec, souvent bien plus enrichissantes . ;)

  13. Iba dit :

    Hum un peu long et compliqué mais j’avoue quand même que c’est drôlement bien fait . Alors la , chapeau!
    Par contre quand je prend un stylo ou crayon et une feuille ( j’avoue que ces temps ci je dessine partout ) je n’ai plus aucune inspiration :( help please !!!!)

  14. Elodie dit :

    Oh comme j’adore ton article car il me rassure énormément.
    Vois tu, j’ai toujours dessiné aussi loin que je m’en souvienne, je fait partie de ces personnes qui ont ce don qui rend les gens jaloux. J’ai même faillit avoir un article dans le ouest France à cause d’un dessin fait en CE1 qui avait épaté beaucoup de personne.

    Je me suit servit de cette capacité pour attirer l’attention sur moi d’une autre manière que la moquerie à cause de mon obésité et mon manque total de confiance en moi. Au collège je me promenais toujours avec un calepin, il m’ai arriver de faire le portrait de ce qui se moquait de moi, j’ai du faire ceux de toute ma classe de 6e et 5e. Au bout du compte je me suis amélioré en anatomie du visage. J’ai aussi passer beaucoup de temps à copier les dessins de Mickaël Turner, mon idole, de même que tout les dessins que j’aimais.
    Mais un jour au lycée, un gars de ma classe qui dessinait aussi souvent que moi m’a dit de but en blanc que je ne savais pas dessiner, que je ne savais que copier, que je ne valais rien en tant qu’artiste, ce fut une grande claque. Pour lui prouver que je savais dessiner j’ai décider de me lancer dans un dessin venant de mon imagination et quand je me suis rendu compte que je n’y arrivait à rien, en tout cas pas quelque chose d’époustouflant, des dessin d’enfant de 4 ans comme tu dit, j’ai tout plaquer. Je me suis rendu compte que j’ai perdu tout ce temps à plaire au gens, à dessiner pour qu’on s’intéresse à moi, plutôt que de réellement m’amélioré. Je pense aussi que le fait que je sache naturellement dessiner sans avoir vraiment travailler m’a donner la grosse tête, et je pensait avoir tout acquis en matière de dessin, donc mon narcissisme en à prit un coup. De plus ne sachant pas ce que je voulais vraiment faire plus tard j’ai suivit les études que ma mère avait décider pour moi, couturière. Une erreur de plus.

    Mais à présent je suis plus âgé, et je commence à être plus mature, enfin je crois. Mon envie de rattraper ce temps perdu, de reprendre mon « talent » en main et d’arrêter de me voilé la face. Mais ma motivation est plus atteint que je le pensait à cause de ces personnes qui m’ont tellement martyrisé. Le fait de ne pas arriver à faire un dessin digne de ce nom et de ne savoir que copier, copier, et encore copier. Mais ton article m’a fait réellement ouvrir les yeux, mes doutes non plus de raison d’être. Je n’ai pas à me sentir coupable de mes erreurs. J’ai depuis quelque temps décider de ce que je voulais vraiment faire, collaborateur d’architecte, et de continuer à faire le dessin et la peinture comme une passion.

    Je suis un peu ému et gonflé à bloc. Je suivrai ton blog avec grand intérêt et je te remercie sincèrement de faire partager au autre ton expérience et tes conseils. Merci

    • Pit dit :

      Merci pour ton intervention Elodie.
      Je te souhaite bon courage dans tes projets.
      Ne laisse pas tes proches décider de ta vie pour toi, et fonce. Le travail paye toujours à un moment ou un autre. ;)

  15. Elenuki dit :

    Premierement Félicitations pour ton blog! Très motivant pour moi.

    Je me suis mis à dessiner il y a peu. Et parfois je me décourage. J’ai deja 25 ans je ne suis plus aussi jeune que ca? Est ce que je pourrais quand meme progresser? Quelles sont les etapes à suivre pour progresser?

    Dessiner m’a ouvert des horizons d’expressions incroyable, mais je ne me suis jamais autant remis en question que depuis que j’ai commencé.

    Merci pour ton blog.

    Ele

    • Pit dit :

      Si ton principal problème est celui de la motivation, entoure toi un maximum d’artistes de ton niveau qui souhaitent apprendre comme toi, que ce soit dans ta vie réelle ou virtuelle (ex:forums). On peut tous progresser et à tout âge. Mais les progrès ont un prix, le prix d’un minimum de discipline et de temps.
      Je te suggère de lire la totalité des articles su blog, si ce n’est pas déjà fait, et de jeter un coup d’oeil aux livres et aux cours que je suggère.
      Quand tu as un petit coup de mou, dis-toi que les meilleurs artistes sont ceux qui ont été les plus patients.
      Dernier conseil: ne passe pas trop de temps à regarder le travail des autres et produis un maximum.

      Le blog se remplira avec le temps. Patience. ;)

      Bon courage à toi.

  16. Pauline dit :

    Salut Pit,je m’appelle Pauline et j’ai une question à te poser:
    Comment fais tu pour avoir de l’inspiration?
    Je ne sais jamais quoi dessiner
    Merci A+

    • Pit dit :

      Salut Pauline,
      Je suis en train d’écrire un livre sur le sujet.
      Malheureusement il ne sortira pas avant mi-juin 2013 d’après mes estimations.
      Mais c’est en cours.
      Je te tiendrais au courant si tu es abonnée au blog. ;)

  17. Albert dit :

    J’ai une question: est-il possible de dessiner d’imagination par exemple une tête réaliste en partant d’une forme 2D puis en extrudant pour obtenir une forme 3D ? (c’est-à-dire qu’on se sert de la projection orthogonale). Ou bien est-il trop difficile de construire entièrement une forme en 3D et dans ce cas il faut combiner cette construction 3D avec l’observation 2D ? (un exemple d’observation 2D: l’oeil, vu de bas, devient très courbé dans sa partie supérieure, et sa partie inférieure devient une ligne droite)

    • Pit dit :

      On peut extruder une forme 3D petit à petit, en partant d’un cube, ou toutes autres formes primaires.
      L’avantage c’est qu’on a une bonne base en perspective pour dessiner, une structure qui tient la route.
      L’inconvénient c’est que ça enlève du charme au dessin…
      Je pense qu’il faut trouver un équilibre entre « le lâcher de trait » et la structure.
      J’espère que ça répond à ta question. ;)

      • Albert dit :

        Oui, je pense que tu as raison. En fait, je me posais cette question car depuis quelque temps j’essaye de dessiner de manière très réaliste en comprenant la construction 3D avec la perspective de sorte à pouvoir dessiner par exemple une tête réaliste sous n’importe quel angle. Mais je m’aperçois que cette façon de faire est très laborieuse et puis de toute façon je n’arrive pas au résultat voulu. Donc je pense que je vais m’efforcer en plus de cela de mémoriser quelques lignes pertinentes qui correspondent à des endroits particulièrement difficile à construire en pur 3D.

        • Pit dit :

          Oui, pour les visages, il y a des angles difficiles à dessiner, même pour un dessinateur chevronné.
          Mieux vaut se donner des repères en perspective.

  18. Tomthebadboy dit :

    Pit je te souhaite un bon courage pour sortir ton livre pour l’imagination mon cher !
    fait nous rêve

  19. clémence dit :

    Bonjour pit
    je m’apelle clémence et j’ai 17 ans je dessine depuis l’âge de 7 ans car le dessin permet de m’exprimé et j’ai réussi a rentrer dans un lycée de dessin en marchandisage visuel ( decoration de vitrine et tout ) et plus tard j’aimerais faire une MANAA ( mise a niveau en art appliqué ) et une école d’art pour être layout man ou infpographiste .. Mais le problem c’est que j’ai pas du tout d’imagination ou de mémoire , par exemple je dessine beaucoup le style d’Ankama ( wakfu , dofus ) je ne sais pas si tu connais je le dessine depuis 3 ans bah des que je fais un dessin 1 heure après j’arriverais pas à le refaire impossible et j’ai une amie c’est la première fois quelle le dessine le style et direct elle arrive 1 mois après elle peu le refaire sens regarder et elle a 1 ans moin que moi
    et c’est vraiment démoralisant quand on dessine beaucoup mais que on se trouve toujours pas si forte que sa qu’avec des models et encore des models et aussi je c’est pas comment changer de style de dessin car je fais pas exprès mais je dessine toujours pareil par exemple pour les portraits ,  » la prof d’art appliqué: clémence toujours les même dessin a ce que je voi –’  » fin voila
    merci aussi pour ton blog ^^ il m’aide beaucoup si tu veux voir j’ai un blog de mes dessin il date un peu mais bon  » http://dessin-unique.skyblog.com » voila merci beaucoup ^^
    et ps : excuses moi pour les fautes ce n’est pas trop mon point fort on va dire sa ^^

    • Pit dit :

      Salut Clémence.
      Oui, c’est le fameux phénomène qui intervient quand on se plonge dans un style de dessin trop tôt avant même de vraiment savoir dessiner, c’est à dire en construisant grâce à des formes simples et en comprenant exactement ce qu’on dessine. Pour ma part, il n’y a que comme ça qu’on peut s’approprier des bases solides pour le dessin d’imagination. C’est vraiment la différence fondamentale entre le bon copieur et le bon dessinateur. On peut passer des années avant de se rendre compte de ce stratagème inconscient! On se donne l’impression qu’on sait dessiner alors qu’on est simplement capable de recopier. Cela dit ce n’est jamais trop tard pour repartir sur de bonnes bases, car c’est vraiment ce que tu devrais te forcer à faire. Et évite de te comparer aux personnes plus jeunes que toi, ça n’ajoutera que de la matière à ta frustration. Je te conseille de recopier la nature plutôt que de recopier un style (surtout des styles type Wakfu, qui sont vraiment marqués). En copiant le style Ankama, tu copies le style de Xavier Houssin (qui est un de mes dessinateurs préférés d’ailleurs), mais tu t’exposes à un échec certain car ce mec est un vrai tueur! tu ne pourras jamais t’approprier son style, seulement le toucher du bout des doigts sans jamais l’atteindre. Trouver son style prend des années. laisse toi le temps et ne te décourage pas. Il n’y a pas de recette miracle malheureusement ^^. Il faut de la patience et de la volonté pour sortir de ce cercle vicieux qui nous affecte tous à un moment ou à un autre.

  20. clémence dit :

    ouais fin en gros qu’es que je doit faire ? car repartir sur de bonne base , base solide euh ouais c’est un peu flou .. =s

    • Pit dit :

      Ce que j’appelle de « bonnes bases », c’est des bases de dessin solides telles que:
      -la perspective
      -l’anatomie
      -le dessin d’observation

      J’ai un peu regardé tes dessins, mais je préfèrerai commenter des dessins d’observation, pas de simples copies d’autres dessins car je ne vois pas l’intérêt. Aurais-tu ça en stock? des croquis de natures mortes ou de modèle vivant? à ce moment là je pourrais t’aider pour progresser.

      • clémence dit :

        fin mes dessin de mes portrait sont toujours finalisé ce n’est plus vraiment des croquis si je puis dire je c’est pas si ta regardé sur la dernière page de mon blog enfaite je suis obligé de finir un portrait je peu pas le laisser en croquis mais j’essayerai mais je promet rien .. car mes croquis sont pas très jolie on va dire sa =s

        • Pit dit :

          N’ai pas honte de tes croquis. Les miens ne sont pas toujours très beaux non plus. Vois-le comme un test qui mène à ton dessin final. ;)

  21. clémence dit :

    entouca merci pour tes conseil j’en prendrai part ^^ et au faite moi aussi xavier houssin c’est un de mes dessinateur préférer

  22. Marina dit :

    Ton site est vraiment génial! Bravo! Beaucoup de conseils et de quoi développer un savoir-faire qui repose sur des bases solides…
    Cet article m’a fait sourire, tu dis en début d’article que 99% des artistes commencent par recopier. Voila par où j’aurais du commencer il y a quelques années! Enfin si j’avais voulu être une artiste!ahah
    Mais toutes mes tentatives se sont soldées d’échecs…impossible de recopier quelque chose…Je m’ennuyais ou je trouvais la tache trop dur, ou tout compte fait une fois la base posée, il fallait que je mette ma touche perso…du coup au final le résultat était bien loin du modèle!
    Du coup, en dessinant exclusivement ce qui me trottait dans la tête, de mélanger ce que je voyais et qui m’inspirait à ma sauce, j’ai accumulé de nombreuses lacunes…Et des années plus tard me voila, contraintes de reprendre tout depuis le début pour développer mes techniques de dessin et peinture (perspective/jeux d’ombres et lumières/colorisation, mes gros points faibles)…Bon j’arrive toujours pas à recopier! Défaut d’observation, manque de volonté, esprit rebel…tsss Allez on s’y remet…du travail et de la persévérance…mantra que je récite religieusement toute la journée devant mon pc! :-D

    Merci pour ce site!

    • Pit dit :

      Hey Marina,

      Tu peux être fière de représenter les 1% de ceux qui ne recopient pas les autres! ;D
      Je te tire mon chapeau.
      Bien content de te compter parmi mes lecteurs!
      à très vite.

      -Pit-

  23. loze dit :

    si on réfléchit bien si on est très bon à faire du dessin d’imagination on peu être très rapidement bon en dessin d’observation car on a juste a imaginé le dessin que l’on veut recopié ^^, alors conseil recopier pas mais faites vous même les dessin après vous serez très souple dans les deux options aussi bien en observation qu’en imagination :)

  24. Grekin dit :

    Merci pour cette article, pour ma part étant très bon en dessin d’observation je me suis lancé dans le dessin d’imagination … malgré ma nullité j’ai persévérer et .. et rien du tout c’était une catastrophe ! :( alors j’ai voulu réessayer le dessin d’observation, je n’y arriver plus du tout je suis retombé au niveau 0 :( ton article va beaucoup m’aider je l’espère, merci encore :)

    • Pit dit :

      Le plus dur est de ne jamais arrêter de dessiner. C’est la raison principale pour laquelle on revient en arrière. Rester régulier est essentiel.

  25. Razou dit :

    Hello !

    Tout d’abord, bravo pour ce super site qui apparemment en (re)motive plus d’un, moi comprise !
    Personnellement, j’ai jamais aimé le dessin d’observation. Je copiait vaguement quelques BDs au début mais ma tête a rapidement voulu dessiner ses propres scènes. Ça me semblait être quelque chose d’ »inutile » au point que je ne comprenais pas pourquoi les autres s’amusaient à reproduire exactement certains dessins trouvés sur le net. Je me rend compte maintenant que finalement j’aurais mieux fait de faire pareil…

    [Racontage de life ON] J’ai 23 ans et je dessine plus ou moins depuis petite mais j’abandonnais rapidement parce que ça m’énervait facilement. Depuis un an environ j’ai repris un peu plus sérieusement, je sens que je me suis plutôt améliorée mais je me suis rendue compte que mes dessins étaient carrément enfantin quand une gamine de 10 ans m’a sorti « t’as fais ça quand t’étais petite? » à propos d’un dessin que j’avais fais dans la semaine… Ça fout un coup au moral quand même ^^’ [Racontage de life OFF]

    Bref, tout ça pour dire que malgré tout j’abandonne pas et en bonne partie grâce à ton blog qui m’aide à rafistoler un peu mes bases qui sont légèrement WTF au final. Impression de repartir de zéro dans le bon sens, ça fait du bien.

    Pourrais-tu si tu as le temps jeter un oeil à mes vieux dessins http://razypot.deviantart.com/gallery/6932013 ? Bon, ils sont encore de la mauvaise période où j’étais en guerre contre mon crayon mais certains me plaisent quand même bien et j’ai pas vraiment pu avoir d’avis extérieur.

    Ah et sinon je serais curieuse de savoir où en est l’écriture de ton livre. La sortie est proche? =)

    Voila voila ! Un grand merci, bonne continuation et bon courage pour ton blog (que je vais suivre de prêt) ! ^^

    • Pit dit :

      Tu as du potentiel il n’y a pas de doute. Il va falloir bosser c’est sûr mais si la motivation est là il n’y aura pas de souci pour que tu fasses ton bonhomme de chemin. Sinon mon livre avance très doucement mais sûrement. Je me concentre sur d’autres contenus en ce moment, donc mes prévisions risquent d’être complètement faussées… :< c’est ça de faire 10000 choses à la fois…merci à toi en tout cas :)

  26. Manon dit :

    Bonjour Pit !
    Tout d’abord merci pour ton site qui est vraiment génial, tout devient plus clair avec tes articles, merci parce que ça doit vraiment prendre un max de temps !
    J’ai 15 ans et j’ai toujours adoré dessiner. Et j’ai le problème contraire à celui évoqué dans l’article. (super au passage, j’ai téléchargé sculptris !) Je n’ai aucun problème pour le dessin d’imagination (normal, vu que je n’ai toujours fait que ça) mais pour le recopiage c’est la grosse cata !! Il y a peu de temps, quand j’ai réalisé que le dessin me plaisait vraiment et que j’aimerais bien en faire mon métier, j’ai décidé de m’y mettre vraiment sérieusement. Et c’est n’importe quoi, je me suis rendue compte que j’avais d’énormes lacunes… :S Je suis incapable de recopier un dessin ou une photo fidèlement, je suis obligée de modifier à ma sauce et le résultat final est bien loin du modèle… En plus, je n’ai jamais pris de cours, et il n’y a pas si longtemps que ça, je ne connaissais même pas l’existence de la perspective… Mes visages sont expressifs mais au niveau du corps je ne maîtrise pas trop l’anatomie… (un personnage statique ça va mais dès qu’il s’agit de mouvements un peu plus complexes je n’y arrive plus) J’ai commencé à m’entraîner grâce à tes articles et je progresse (très) doucement mais au niveau de la copie y’a comme un blocage… Je n’y arrive vraiment pas, aurais tu des conseils ou des idées sur la cause de ce blocage ?
    Pour finir je voulais te dire que j’ai beaucoup d’admiration pour toi: être parvenu à ton niveau en autodidacte !! Je pense que je n’ai pas assez de rigueur et d’organisation pour ça, il faut vraiment que j’arrête de gribouiller au feeling pour m’y mettre plus sérieusement sinon je n’y arriverai jamais ! En plus je comprends rien aux livres… >.<'
    Et un immense merci pour tout le temps et l'énergie que tu dépenses pour ce site ! :D Tu es génial !!

    • Pit dit :

      Salut Manon.

      Merci pour les compliments, ça me touche. ;)
      En effet il faut être solide dans sa tête pour apprendre en auto-didacte comme tu as pu t’en apercevoir.

      Concernant ton blocage, peut-être que tu n’acceptes pas le fait de ne pas être libre dans ta création, et en ce sens je crois qu’on est pareil tous les deux.
      Tu dois te sentir bridée par le modèle, et tu as peut-être le désir de faire autre chose, d’apporter ta propre touche.

      A cela se rajoute le fait que tu es assez jeune. A ton âge j’étais tout sauf patient, alors tu penses bien que j’aurais été incapable de poser un trait photoréaliste devant l’autre.
      Il faut dire que j’ai commencé sur le tard: de ton côté tu peux être fière d’avoir découvert la perspective aussi jeune, je suis bien content pour toi.

      La solution: prends ton temps pour observer ton modèle, plisse souvent les yeux pour comprendre les valeurs/tonalités, ET sur ton dessin, ET sur ton modèle (je fais énormément d’aller-retours entre les deux en général).
      Réfléchis à chaque trait que tu poses, car si tu rushes le résultat ne sera pas au rendez-vous.
      Au fil des années tu auras de moins en moins d’efforts d’observation à faire, car tu auras développé ton oeil d’artiste, tu verras.
      ^^

      • Brendan dit :

        j’ai beaucoup aimer ton article, c’est génial ce que tu fait.
        d’ailleurs je suis intéressé par le guide sur la créativité artistique mais je ne sais pas ou le trouver :p tu peux m’aider ? ;)

        • Pit dit :

          Le guide sur la créativité artistique?
          j’ai commencé à l’écrire mais il est loin d’être fini malheureusement.

Laisser une réponse