Accueilconseils generalistes dessincompositionLes super techniques pour donner de la profondeur à vos dessins

Les super techniques pour donner de la profondeur à vos dessins


La profondeur d’un dessin est une illusion d’optique que l’on peut réaliser minutieusement en deux dimensions sur le papier. Pour cela, il faut respecter quelques principes de base et garder à l’esprit quelques techniques simples.

Elle peut être suggérée dans un dessin ou une illustration de différentes façons.

Pour donner un effet de profondeur on peut jouer sur :

  • le rapport d’échelle
  • la superposition 
  • l’épaisseur de la ligne
  • le contraste
  • les effets de vision

 

 

 

Le rapport d’échelle

  • Proportions: La perspective nous donne l’illusion que plusieurs objets de même taille sont disposés à une certaine distance les uns des autres. Sur cet exemple, notre cerveau comprend tout de suite que les objets sont de même taille, même si, objectivement, les poteaux du fond sont plus petits.dessiner la perspective
  • Textures: Les textures donnent non seulement une indication sur la matière, mais aussi sur la taille d’un objet. Vous avez sûrement dû voir le Seigneur des Anneaux au cinéma ? Certaines scènes ont été tournées avec des maquettes, notamment sur la cité blanche Minas Tirith. Avec un peu d’attention, sur certains mouvements de caméra, on peut s’apercevoir que l’image semble un peu truquée(surtout si on fait un arrêt sur image). Tout ça pour vous dire que la taille et le nombre des détails de la surface d’un élément entrent aussi en jeu dans le rapport d’échelle.
dessiner minas-tirith
  • Motifs: De la même façon que les textures et que tous les détails de surface, la taille des motifs accentue encore la différence de volume entre deux objets. Par exemple, on sait que les fenêtres de deux immeubles qui se ressemblent auront des tailles identiques, même si l’immeuble du premier plan a des fenêtres visuellement plus imposantes. Pour illustrer cet exemple, prenons ces légos en perspective : les petits cercles sur le dessus représentent leur motif. Ce motif change de taille à mesure qu’on s’éloigne du premier plan.

 

La superposition

La superposition de formes induit une perspective. Si on dessine un objet par dessus un autre, notre cerveau passe automatiquement de la 2D à la 3D sans nous demander notre avis, comme on peut le constater en observant cet enchaînement de cercles.apprendre à dessiner et superposer

Les lignes de raccord sont des lignes qui donnent l’illusion de la superposition de formes. En dessin, on appelle « raccourci », toute superposition de deux formes faisant partie du même objet (articulé ou non). En d’autres termes, c’est l’effet en deux dimensions qu’on obtient en visualisant une transition entre deux volumes d’un même solide en trois dimensions. Voici un exemple un peu plus clair que mon explication ; les cercles bleus sont les zones de raccourci lorsque la souris tourne la tête de trois quarts:dessin d'une souris de face et dessin de trois quarts

L’épaisseur de la ligne

On peut simplement utiliser une ligne plus épaisse pour notre premier plan, et une ligne moins épaisse pour nos autres plans. Plus on s’éloigne du premier plan et moins les contours des objets sont marqués : 

dessiner en épaisseur de trait

  • Evolution dans l’espace : voici comment renforcer l’effet de profondeur avec un épaississement progressif de la ligne, ici appliqué sur un cylindre. On voit bien l’effet de perspective du cylindre, du plan le plus proche vers le plus profond :

Le contraste

  • perspective atmosphérique: dans la nature, sous un grand ciel bleu, lorsqu’un objet est loin du point de vue, on peut remarquer une baisse des contrastes et une augmentation de la luminosité. Le paysage lointain aura tendance à prendre la couleur du ciel et à s’effacer avec la profondeur;on perd du contraste avec la profondeur en voici un exemple dessiné :apprendre à dessiner en profondeur
  • illumination par plan: une autre possibilité est d’illuminer un plan sur deux comme sur cet exemple :chaque plan est illuminé différemment

 

Les effets de vision

  • profondeur de champ: comme en photographie, on peut utiliser les effets de flou pour tenter de « faire le point » sur un élément. Voici un exemple lorsque la profondeur de champ est réduite :
profondeur de champ
  • fishe eye :si on change, ce qu’on appelle en photographie la « distance focale » (ce qui revient à changer l’objectif de son appareil photo), on peut obtenir certains effets comme l’effet fish eye (= vision déformée du poisson). Les éléments du premier plan paraissent beaucoup plus gros, comme sur cette photo de gentil minou.

    dessin de chat en perspective de poisson

    kitty kitty!

Comme vous avez pu le remarquer, l’effet de profondeur d’une illustration varie selon de nombreux paramètres. Plus nombreux seront les subterfuges que vous utiliserez, et mieux vous dessinerez en trois dimensions.

A vos crayons!

Dans la même rubrique

14 commentaires pour “Les super techniques pour donner de la profondeur à vos dessins”

  1. Najah dit :

    Toujours aussi intéressant. Manque plus que l’inspiration, qui peine à venir.. x) Fuuuuu-!

  2. Pit dit :

    En parlant d’inspiration je compte écrire un article ou deux sur le sujet. ;)

    • Najah dit :

      Oh oui j’allais te le demander! :D Certes c’est un sujet complexe et vaste mais je suis sûr que tu va y arrivé ;D J’attendrais donc avec impatience cet article! :)

  3. Roy dit :

    Très intéressant! C’est un article exhaustif mais facile à digérer que tu nous a fait. Comme tu le suggères à la fin, plus on connaît d’effets mieux on peut dessiner en profondeur. On peut s’amuser à mixer ces effets de profondeur également. J’aime bien utiliser la perspective atmosphérique avec l’épaississement des contours et le flou par exemple. Tu nous donnes les ingrédients, il suffit juste qu’on se mette aux fourneaux :) .J’ai la bonne surprise de lire que tu suis les articles de Max, un des premiers blogueurs que j’ai contacté depuis la naissance de mon site.

    • Pit dit :

      Merci Roy, :)

      Effectivement je suis les articles de Max, qui est plutôt bien calé dans le domaine et qui avait déjà bien traité le sujet de la profondeur sur un de ses articles.
      J’espère avoir apporté ma pierre à l’édifice et n’avoir rien oublié sur le sujet.

  4. Laurent dit :

    G pas piger la partie sur les texture. Sinon très cool, comme d’hab

    • Pit dit :

      Laisse tomber une cerise dans un verre d’eau. L’éclaboussure sera moins importante que si tu lances un rocher dans un lac, ou si une météorite atterrit dans l’océan.
      Mais comment fais-tu la différence entre l’impact de chaque objet? (sans parler du bruit, du fracas et de la vitesse des gouttes qui giclent)
      Au nombre de particules d’eau que tu vas voir éclabousser. Ton cerveau reconnaît visuellement l’échelle du phénomène de façon instinctive.

      C’est la même chose quand tu observes une maquette de château et que tu la compares à un vrai château. Sur la maquette, ton cerveau percevras moins de détails, et il s’apercevra rapidement de la supercherie. Qui dit plus de détails, dit objet plus volumineux.

      Ca t’aide? ;)

  5. Laurent dit :

    Ok je vois

  6. Cecile dit :

    Bonsoir,
    Merci pour votre commentaire sur mon blog à propos de l’illustrateur naturaliste :-) j’avoue que j’aimerais pouvoir m’essayer au dessin, pour illustrer mes petites histoires, mais le temps me manque cruellement ! Alors, j’essaie de faire davantage de photos (un autre passe-temps que j’aime beaucoup), c’est plus rapide et je m’inspire parfois de mes photos pour écrire. Je regrette quand même de ne pas pouvoir mettre « mes images » qui sortent de ma tête quand j’écris. Peut-être dans quelques temps, quand cette envie surpassera d’autres.
    Bonne soirée

  7. David Braka dit :

    Ahh le fameux contraste que j’aime tant :p ! Pour moi c’est la BASE d’un dessin / d’une peinture réussite… C’est vraiment ce qui va permettre de faire ressortir l’objet, de lui donner vie, profondeur mais aussi relief !
    Du contenue de qualité je trouve ;).

    A très bientôt,

    David.

  8. LOOPINGGG dit :

    c’est génial ces articles, manque aussi inspiration pour démarrer un projet ( planche bd, animation) mais surtout manque d’idée et de technique pour trouver mon propre perso ( héros) pour des aventures ….

  9. Lisa dit :

    Salut.
    Je ne comprends pas le premier dessin dans la « partie épaisseur de la ligne »
    Tu nous dis que « Plus on s’éloigne du premier plan et moins les contours des objets sont marqués » pourtant le cercle qui semble le plus au premier plan (par superposition) possède un contour moins épais (= marqué) que le cercle de gauche, pourquoi ?

    • Pit dit :

      Salut Lisa,

      Le contour du premier cercle devrait être plus épais effectivement.
      C’est jute une erreur d’inattention de ma part. ;)
      Mais je pense que tu as bien compris l’idée.

Laisser un commentaire